Jeudi 18 Juillet, 2024 - 8:23 AM / Abidjan +33
Jeudi 18 Juillet, 2024 - 8:23 AM / Abidjan +33
International

L'ancienne Première dame de France, Carla Bruni, accusée de corruption

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Carla Bruni et son époux
L'homme de 56 ans aurait été impliqué dans un complot criminel visant à « blanchir » son mari, l'ancien président Nicolas Sarkozy, 69 ans, suite à des allégations selon lesquelles il aurait accepté des millions en espèces du défunt dictateur libyen Mouammar Kadhafi.

Après avoir été entendue par les juges d'instruction mardi soir, une source judiciaire à Paris a indiqué qu'elle était poursuivie le 9 juillet pour « subornation de témoin et escroquerie en bande organisée ».

Les deux infractions extrêmement graves sont passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à 10 ans, avec des peines allant jusqu'à 20 ans avec des circonstances aggravantes telles que l'appartenance à un gang.

En particulier, Bruni est accusé d'avoir participé à une campagne de 4 millions de livres sterling baptisée « Opération Save Sarko » – un plan complexe et illégal visant à tenter de maintenir Sarkozy, qui est déjà un criminel reconnu coupable, hors d'une cellule de prison.

Bruni a été "placée sous contrôle judiciaire et interdite de contacter toutes les personnes impliquées dans l'affaire", à l'exception de son mari, a indiqué la source à l'agence de presse AFP.

Les conditions de libération sous caution seront en vigueur jusqu'à ce que Bruni comparaisse devant un procès pénal.

Bruni est un ami proche de Mimi Marchand, une fixatrice de médias française qui a été mise en examen pour « subornation de témoins » et « corruption criminelle » dans la même affaire.

Marchand, 77 ans et surnommée "La Reine des Paparazzi", est accusée d'avoir payé l'ancien marchand d'armes franco-libanais Ziad Takieddine, 74 ans, pour qu'il laisse tomber un testament selon lequel il avait fait en sorte que des millions de dollars du colonel Kadhafi soient versés à Sarkozy.

Lors d'une interview publiée dans le magazine Paris Match il y a quatre ans, Takieddine avait retiré son affirmation selon laquelle des valises remplies d'argent avaient été livrées aux collègues de Sarkozy.

L'argent aurait été utilisé pour financer la campagne électorale de 2007 qui a vu Sarkozy remporter son seul et unique mandat de président de la France, a-t-on affirmé.

Sarkozy a utilisé l'entretien de 2020 pour prétendre à tort qu'il avait été innocenté parce que « la vérité éclatait ».

Mais Marchand, qui nie également tout acte répréhensible, aurait, selon les procureurs, offert des incitations à Takieddine pour qu'il change sa version des faits.

L'affaire impliquant Bruni est surnommée « Opération Save Sarko » et se déroule en tandem avec l'affaire du financement libyen, dans laquelle Sarkozy a déjà été inculpé.

Takieddine aurait reçu l'équivalent de 4 millions de livres sterling pour « changer son histoire », selon les allégations de l'accusation.

Bruni a toujours nié toute implication dans « l'Opération Sauver Sarko », affirmant qu'elle essayait d'éviter les poursuites judiciaires impliquant son mari, qui a déjà été condamné à deux reprises au pénal.
Elle a déjà déclaré : "Quand les gens m'en parlent, cela me met dans une situation de colère et d'indignation qui n'aide pas mon mari."
Bruni a ajouté: "Je n'ai pas la moindre curiosité pour les affaires de mon mari."
Mais les détectives affirment que Bruni a supprimé tous les messages qu'elle avait échangés avec Marchand sur l'application cryptée Signal, avant l'inculpation de Marchand en juin 2021.

Sarkozy a été accusé de corruption, de « financement illicite d'une campagne électorale », de « recel de fonds publics détournés » et de « complot criminel » en relation avec le scandale Kadhafi, et doit être jugé l'année prochaine.

Trois de ses anciens ministres, Brice Hortefeux, Claude Guéant et Éric Woerth sont également mis en examen.

En janvier, Sarkozy n’a pas réussi à annuler une condamnation pénale et une peine de prison pour avoir financé illégalement sa campagne de réélection.

Il a été reconnu coupable d'avoir falsifié les livres lors de sa tentative infructueuse de devenir chef de l'État en 2012.

Sarkozy, qui a été président de la France pendant cinq ans jusqu'en 2012, a purgé sa peine en portant une étiquette électronique dans la maison parisienne qu'il partage avec Bruni.
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR