Samedi 24 Février, 2024 - 8:23 PM / Abidjan +33
Samedi 24 Février, 2024 - 8:23 PM / Abidjan +33
News

L’adaptation de la régulation aux défis des plates-formes numériques en débat à Abidjan

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
L’adaptation de la régulation aux défis des plates-formes numériques en débat à Abidjan
L’adaptation de la régulation aux défis des plates-formes numériques a été, ce lundi 4 décembre 2023, au centre d’un débat à Abidjan où plusieurs acteurs ont été rassemblés par la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), a constaté un journaliste de l’agence de presse Top News Africa sur place.
 
Suscité à l’issue d’une conférence prononcée par le président de l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (ARCOM) de France, Roch-Olivier Maistre, ce débat s’est déroulé autour du thème "l’adaptation de la régulation aux défis des plates-formes numériques’’.

M. Roch-Olivier Maistre qui avait à ses côtés son homologue ivoirien, Me René Bourgoin, président de la HACA, a indiqué, d'entrée que depuis de nombreuses années, dans l’organe audiovisuel, il y a eu plusieurs révolutions.

"La révolution des usagers où le public ne suit que les contenus des vidéos à la demande. La révolution des acteurs où les grands distributeurs ou chaînes de télévision investissent énormément dans leurs contenus et la révolution technique où les postes téléviseurs sont connectés à ces applications de vidéo à la demande par internet’’ a cité Roch-Olivier Maistre. 

 Au niveau de la révolution des usagers, il a expliqué que les populations françaises passent en moyenne 6 heures de temps devant leurs postes téléviseurs. 

"Le public fidèle des télévisions traditionnelles est composé en moyenne de la tranche d’âge de 57 ans. Les plus jeunes de moins de 15 ans restent accrochés à leurs smartphones, regardant les contenus des plateformes numériques ou des services de vidéo à la demande (VOD)", a expliqué Roch-Olivier Maistre.  

Concernant la révolution industrielle, M. Maistre, ex-président de Chambre à la Cour des comptes de France, a révélé que les plateformes telles que Netflix, Amazone, Prime vidéo, Disney réalisaient en moyenne plus de 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires. 

"Concernant les médias, Canal+, diffuseur et distributeur international réalisait plus de 200 millions d’euro par mois", va-t-il ajouté.

En outre, il a relevé la mission difficile des organes de régulation à s’adapter aux changements numériques surtout lorsque 85% des postes téléviseurs sont connectés à ces applications par internet. 

"Les excès du numérique sont tellement dangereux que la France a émise une loi en décembre 2018 puis en 2021 pour réglementer les services numériques. Autant de lois ont été adoptés en espace de 5 ans", a poursuivi le président de l'ARCOM de France. 

Dans les échanges, il a affirmé que la France a adopté une loi qui soumet les plateformes numériques à un audit.

Quant au président de la HACA, Me René Bourgoin, il a suggéré également des actions que chaque partie pourrait mener. 

'’Les usages considérables comme la violence, la désinformation, l’apologie du terrorisme sont de plus en plus fréquents. Les médias et acteurs du numérique doivent éviter de diffuser des contenus illicites qui constituent à la dépravation des mœurs", dit Me Bourgoin. 

Il a prévenu que la HACA, dans sa mission de régulateur, veillera à appliquer les lois aussi bien qu’aux médias traditionnels qu’aux plateformes numériques.

La HACA, lors de la conférence des organes de régulation de l’espace francophone a été désignée pour réfléchir sur de nouvelles stratégies de régulations pour pallier les contenus illicites sur le numérique, rappelle-t-on.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR