Vendredi 12 Avril, 2024 - 11:06 PM / Abidjan +33
Vendredi 12 Avril, 2024 - 11:06 PM / Abidjan +33
Sport

Présidentielle sénégalaise : Karim Wade recalé pour ‘’double’’ nationalité

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Présidentielle sénégalaise : Karim Wade recalé pour ‘’double’’ nationalité
La candidature à la présidentielle sénégalaise du 25 février 2024 de Karim Wade a été jugée ‘’irrecevable’’ par le Conseil constitutionnel qui a publié, samedi soir, une liste de 20 candidats retenus pour ledit scrutin.

Selon le juge des élections, Karim Wade (55 ans), fils et ministre de l'ex-chef de l’Etat Abdoulaye Wade (2000-2012), est hors compétition pour ‘’sa double’’ nationalité française et sénégalaise.

Or, explique le Conseil constitutionnel, tout candidat à la présidence "doit être exclusivement de nationalité sénégalaise, jouir de ses droits civils et politiques, être âgé de 35 ans au moins et de 75 ans au plus le jour du scrutin", citant la Constitution sénégalaise. 



Karim Wade, né en France d'un père sénégalais et d'une mère d'origine française, a produit une déclaration sur l'honneur datée du 21 décembre 2023 selon laquelle il a exclusivement la nationalité sénégalaise, fait savoir le Conseil.

Le document de preuve produit par Karim Wade, poursuit le Conseil constitutionnel,  est un décret daté du 16 janvier publié le lendemain au Journal officiel de la République française. 

Selon la juridiction, les effets du décret consacrant la perte par Karim Wade de sa nationalité française "ne sont pas rétroactifs" et que sa déclaration sur l'honneur a été "inexacte" au moment de son dépôt.



Quant à Sonko Ousmane (50 ans), il est écarté de la course au fauteuil présidentiel en raison d'une condamnation définitive pour diffamation à ‘’six mois de prison avec sursis le 4 janvier’’, selon l’arrêt du Conseil. Dans l’affaire Sonko Ousmane était opposé à une personnalité du camp présidentiel.

Au total, ce sont 20 candidats ont été retenus pour la présidentielle de février prochain. Il s'agit notamment du Premier ministre Amadou Bâ, des anciens chefs de gouvernement et opposants Idrissa Seck et Mahammed Boun Abdallah Dionne, l'ancien maire de Dakar Khalifa Sall. 
Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR