Jeudi 18 Juillet, 2024 - 7:04 AM / Abidjan +33
Jeudi 18 Juillet, 2024 - 7:04 AM / Abidjan +33
Société

Ouverture à Abidjan d’un atelier régional sur la digitalisation des systèmes d’accréditation

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Ouverture à Abidjan d’un atelier régional sur la digitalisation des systèmes d’accréditation
Mis en œuvre par le Système ouest-africain d’Accréditation (SOAC) en partenariat avec l’Organisation des Nations-Unies pour le développement du commerce (ONUDI) et financé par le Fonds pour l’application des normes pour le développement du commerce (STDF), le projet ‘’Digitalisation des systèmes d’accréditation et d’évaluation de la conformité en Afrique de l’Ouest a été lancé, lundi à Abidjan, par le Directeur général du Commerce et de l’Industrie, Emmanuel Tra Bi, représentant le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba à l’atelier.

Ce projet d’envergure régionale qui entend renforcer davantage l’infrastructure de la qualité notamment le pilier ‘’Accréditation’’, vise, spécifiquement, l’augmentation des Organismes d’Evaluation de la Conformité (OEC) accrédités dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments grâce à la qualification d’évaluateurs en mobilisant des outils numériques.

Pour Mme Assah Kossiwoa Lolomyo, Vice-présidente du SOAC, en lançant ce projet numérique, son organisme joue, déjà, son rôle de ‘’manière efficace et anticipative’’ concernant la digitalisation. 

Aussi, a-t-elle remercié ‘’les partenaires, en premier lieu le STDF qui finance ce projet à hauteur de 60%, l’ONUDI qui a bien voulu être l’agence qui appuie le SOAC dans l’exécution, l’UEMOA et le Gouvernement de Côte d’Ivoire qui n’ont de cesse démontré que notre organisme est inscrit en bonne place dans leurs priorités pour accompagner le développement de nos Etats’’. 

‘’Au-delà de la Côte d’Ivoire, l’accréditation des OEC est en croissance dans tous les Etats membres, y compris en République de Guinée. Elle reste cependant insuffisante car 70 décisions d’accréditation, dont une soixante d’accréditations actives estampillées SOAC à ce jour, demeure un résultat très faible pour des économies en pleine croissance et une population d’environ 142 millions d’habitants dans l’espace communautaire’’, a relevé Mme Kossiwoa. 

La Vice-présidente de SOAC a lancé un appel à tous les pays membres pour qu’il soit recouru de manière système à des OEC accrédités SOAC pour une meilleure surveillance du marché mais aussi de la santé humaine à l’instar d’autres pays plus avancés.

Au nom de la Présidente du STDF, Mme Nydiane Razafindrahaingo,  Bernard Bau, responsable du projet ONUDI à Vienne en Autriche s’est réjoui de ce projet novateur qui  propose d'utiliser ‘’des technologies numériques et des méthodes hybrides dans les processus d'accréditation, d'évaluation de la conformité et de développement des capacités menés par le SOAC’’. 

‘’Cela permettra aux pays bénéficiaires d'améliorer leurs capacités à vérifier la conformité aux normes et prescriptions en matière de sécurité sanitaire des produits alimentaires, et partant, d'augmenter leurs exportations de produits agricoles’’, a indiqué M. Bau, soulignant que ‘’l’engagement du STDF, en tant que partenaire des pays ouest africains dans le renforcement de leurs systèmes sanitaires et phytosanitaires n'est pas nouveau’’. 

Le projet mettra un accent particulier sur la promotion d'une approche collaborative, entre entités du secteur public, comme les différents ministères concernés, mais également avec le secteur privé, a conclu Bernard Bau.

Représentant le ministre du Commerce et de l’Industrie Souleymane Diarrassouba, Emmanuel Tra Bi, Directeur du Commerce audit ministère, a salué le projet qui présente, selon lui, ‘’un grand intérêt pour la sécurité et la santé des populations dans notre espace sous régional’’ ajoutant que ‘’ la numérisation joue un rôle capital dans le développement durable et constitue un puissant vecteur de transformation économique’’.

‘’Avec déjà 70 décisions d’accréditations à son actif, depuis son lancement en 2018, le projet se présente, aujourd’hui, comme un véritable catalyseur des activités d’accréditation dans la sous-région’’, s’est-il félicité avant de procéder à l’ouverture officielle de l’atelier qui prendra fin, mardi, après des sessions thématiques.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

  Auteur

  Commentaire :

  
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR