Dimanche 21 Avril, 2024 - 3:34 PM / Abidjan +33
Dimanche 21 Avril, 2024 - 3:34 PM / Abidjan +33
Economie

Côte d'Ivoire: saisie de 100 tonnes de cacao à la frontière avec la Guinée

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp
Single Post
Cacao

Le Conseil du Café et du Cacao (CCC) de Côte d'Ivoire a aidé la police nationale à saisir trois camions chargés de 1 500 sacs de fèves de cacao à la frontière avec la Guinée, a déclaré vendredi le directeur général du régulateur. 


Les faibles prix bord champs par rapport aux pays voisins ont fait de ce pays d'Afrique de l'Ouest, premier producteur mondial du principal ingrédient du chocolat, une cible pour les contrebandiers du Libéria et de la Guinée voisins, où les fèves atteignent des prix plus élevés. 


Un kilogramme de cacao coûte actuellement entre 1 600 et 1 700 francs CFA (2,63 à 2,80 dollars) en Guinée et au Libéria en raison de la hausse des prix mondiaux, selon des coopératives et des acheteurs basés dans la région occidentale de la Côte d'Ivoire, à la frontière avec ces pays.


Cela se compare à 1 000 francs CFA le kilo en Côte d'Ivoire, où le prix est fixe et garanti tout au long de l'année. Les prix mondiaux du cacao ont atteint des niveaux records ces derniers mois, dans un contexte d'inquiétudes concernant un déficit de fèves cette saison et d'inquiétudes croissantes pour la suivante. 


Dans les régions productrices de cacao, les inquiétudes suscitées par les pénuries ont alimenté une ruée vers les fèves et la contrebande.


 Le régulateur CCC a déclaré que la collaboration avec les forces de sécurité avait permis la saisie de 100 tonnes de cacao la semaine dernière. Elle a signalé les camions à la police, qui les a arrêtés dans la ville de Sipilou, à 4 km de la Guinée.


“ Nous avons pris l'engagement ferme de réduire cette année la contrebande de cacao vers les pays voisins et nous sommes déterminés à réussir cette mission", a déclaré à Reuters le DG de la CCC, Yves Brahima Koné. 


La Côte d'Ivoire et le Ghana voisin, deuxième producteur mondial, ont déclaré que la contrebande entravait leurs efforts pour atteindre leur objectif de production annuel. 


En octobre, Koné a promis de s'attaquer au problème. "Cette année, malgré le prix élevé dans les deux pays par rapport à la Côte d'Ivoire, il y a moins de fuites” a t’il ajouté.


“ Les gens ont vraiment du mal à faire sortir le cacao de Côte d'Ivoire", a déclaré Abel Gbale, un acheteur de cacao à Danané, dernière grande ville avant les frontières avec le Libéria et la Guinée. 


Amadou Konaté, un acheteur de cacao basé à Man, la principale ville de l'ouest de la Côte d'Ivoire, a déclaré que les producteurs de cacao ne gagnent rien de la contrebande et que les intermédiaires empochent tout l'argent.

Partages sur Facebook Partages sur Twitter + Partages sur WhatsApp

0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.

Commentez cet article

Auteur Commentaire : Poster votre commentaire
Banner 01

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR